Invité sur le plateau du Petit journal ce jeudi 30 mars, Guy Bedos n’a pas hésité à tacler le président François Hollande.

Guy Bedos est mécontent et le fait savoir. Interrogé sur la fin du quinquennat de François Hollande par Cyrille Eldin, l’humoriste dont le franc-parler lui a valu d’être traîné devant la justice par Nadine Morano, s’est lâché. « Nous sommes toutes et tous des Valérie Trierweiler. Il nous a fait des promesses et il nous a tous trompés. Et je me demande qui serait politiquement sa Julie Gayet. » Une phrase cinglante que l’on retrouve d’ailleurs son livre À l’heure où noircit la campagne, disponible en librairie depuis le 15 mars 2017. Dans cet ouvrage, l’ancien soutien d’Arnaud Montebourg passe cruellement en revue l’élection présidentielle et ne manque pas de dézinguer les candidats, à l’exception d’Emmanuel Macron sur lequel il avoue n’avoir « pas d’avis » et sur qui il portera son vote “pour empêcher Le Pen de passer“.

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *