Bientôt de retour au cinéma avec la comédie Just a gigolo (le 17 avril 2019 en salle), Olivier Baroux a accordé une nouvelle interview au magazine Voici de ce 19 avril. L’occasion pour le comédien et réalisateur d’évoquer son couple avec Coralie, rencontrée à la fin des années 1990 et avec qui il célèbre cette année ses 10 ans de mariage.

À la question de savoir s’il aurait un conseil de longévité à partager, l’acteur de 55 ans ne cache pas que préserver une certaine liberté est important : “Je ne pense pas être une exception, car la majorité des gens ont de longues histoires d’amour. Moi, ça fait longtemps que je suis avec la même femme et, si ça avait dû casser, il y a longtemps que ça aurait cassé, a-t-il confié. On a un bon contrat de vie avec nos libertés. Parfois, je pars tourner trois ou quatre mois, donc quand je reviens, c’est comme si on se re-rencontrait.”

Le père d’Enya et Boris poursuit alors : “C’est comme les couples qui ont chacun leur appartement. J’en connais beaucoup d’ailleurs qui vivent comme ça et je trouve cette formule assez intelligente (…). Moi à une époque, je voulais le faire, je pouvais le faire, et finalement je ne l’ai pas fait. On était trop heureux ensemble.””

Dans la nouvelle comédie Just a gigolo, Olivier Baroux met en scène son acolyte de toujours, Kad Merad, qui a dû prendre 12 kilos pour l’occasion. Un nouveau long métrage qui raconte l’histoire d’Alex le “gigolo”, qui après 25 ans de vie commune avec Denise, se fait congédier sans préavis et se retrouve à la rue. Forcé de s’installer chez sa soeur et son neveu de 10 ans, il n’a alors qu’une obsession : retrouver au plus vite une riche héritière.

Just a gigolo d’Oliver Baroux avec Kad Merad, le 17 avril 2019 au cinéma.

Click Here: nsw blues jersey

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *