L’Association Promouvoir a lancé un recours en justice contre le visa “moins de 12 ans” concernant le premier volet de “Nymphomaniac”. En attendant de statuer, le juge des référés du Tribunal administratif de Paris a décidé de suspendre provisoirement le visa d’exploitation initialement attribué.

© Les Films du Losange


Même une fois sorti, le premier volet de Nymphomaniac continue de faire couler beaucoup d’encre. L’Association Promouvoir s’est en effet indignée du choix de la Commission de Classification du CNC de seulement interdire le film aux moins de 12 ans (alors que le deuxième opus est interdit aux moins de 16) et a de ce fait porté l’affaire en justice. En attendant d’annuler ou non ce visa moins de 12 ans, le juge des référés du tribunal administratif de Paris a décidé de le suspendre. Ce qui veut dire concrètement que le premier opus sorti le 1er janvier dernier ne peut dorénavant être vu que par des spectateurs âgés d’au moins 16 ans.

 

Une telle décision, même si provisoire, ne peut avoir que des effets néfastes sur la carrière en salles du film, la temporalité de la justice française s’accordant assez mal avec la durée d’exploitation dans les cinémas. Il est en effet tout à fait envisageable que le tribunal se prononce définitivement… qu’une fois le premier Nymphomaniac disparu de l’affiche.

 

G.M. (source G.J.)

 

Tout sur le film…

 

A LIRE EGALEMENT

Mêmes sagas… mais interdictions différentes : “Nymphomaniac 1 & 2”

A NE PAS MANQUER EN CE MOMENT

“X-Men: Days of Future Past” : Wolverine et Mystique en action !

Suivez-nous sur Twitter pour connaître l’actu ciné & séries d’AlloCiné

Click Here: cheap nrl jerseys

Follow @allocine

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *