On n’aurait jamais dû se rencontrer”, confie Sylvie Rocard en préambule de ses multiples révélations faites à Gala ce mercredi 10 octobre 2018. À quelques jours de la sortie de son livre C’était Michel publié aux éditions Plon, la veuve de Michel Rocard revient sur leur histoire d’amour qui n’aurait jamais vu le jour sans leur rencontre en 1994 : “Je travaillais alors pour le patron de La Poste, dont je m’occupais de la communication, et nous avions déjeuné à sa demande avec Michel Rocard. C’était peut-être le seul homme politique que je ne connaissais pas.” La communicante a alors 55 ans et l’ancien Premier ministre 64.

Bien que Michel Rocard se trouvait à cette époque dans une période délicate, “il venait d’être défait aux élections européennes et sa famille socialiste lui tournait le dos“, Sylvie Pélissier tombe sous le charme de l’intelligence de l’ancien député européen décédé en juillet 2016 d’un cancer, à l’âge de 85 ans. Sauf qu’à cette époque, Michel Rocard n’est pas libre. Une romance commence malgré tout entre eux… “J’en ai bavé. Michel qui avait déjà divorcé deux fois, ne voulait pas passer pour un instable, notamment auprès de ses enfants“, avoue Sylvie Rocard. L’homme politique a connu l’échec de deux mariages, celui avec Geneviève Poujol, docteur en sociologie avec qui il a eu Sylvie (éducatrice) et Francis (astrophysicien), et celui avec Michèle Legendre, docteur en psychologie décédée en 2010 avec qui il a eu ses fils, Loïc (polytechnicien) et Olivier.

Il a compris qu’il allait me perdre

Michel Rocard et celle qui deviendra quelques années sa troisième épouse vivent leur amour hors de la France pour ne pas éveiller les soupçons. “Je le rejoignais pour des soirées à Bruxelles, nous dînions dans des petits bistrots, arpentions les expos. On s’amusait comme des enfants. Je l’accompagnais dans ses voyages aux quatre coins du monde”, se souvient-elle. Les amants ont visité plus de 80 pays ensemble. Et puis la spécialiste en communication n’a plus voulu de cet amour caché durant six longues années: “Michel cloisonnait ses vies. C’était quelqu’un de très secret. Mais là, il a compris qu’il allait me perdre.” Michel Rocard ne se défile pas et s’engage durablement avec Sylvie en l’épousant en 2002. Il accepte les nombreux animaux qui vivent chez elle. “La première fois qu’il est venu dormir à la maison, j’avais quatre chiens et une dizaine de chats. Certains ont débarqué sur notre lit au petit matin. Michel n’a rien dit. Il n’avait pas une passion pour les animaux, mais les a acceptés pour moi“, se souvient Sylvie Rocard.

Deux ans après la mort de son mari, elle garde l’image d’un homme qui “s’est battu comme un lion contre son cancer“.

L’intégralité de l’entretien de Sylvie Rocard avec Gala est à retrouver dans le numéro du 10 octobre 2018.

Click Here: gws giants guernsey 2019

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *