À seulement 22 ans, Louis Sarkozy s’est offert, le 4 juin 2019, une interview avec The Times. Le fils de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy s’y est livré sur sa vie aux États-Unis, où il s’est installé il y a quelques années pour ses études. Alors qu’il se lance désormais dans un projet mode, il en a profité pour regarder dans le rétro…

De 2007 à 2012, Louis Sarkozy a vécu sous les feux des projecteurs, car son père était alors le chef de l’État. Ainsi, chacune de ses sorties et chacun de ses faits et gestes étaient scrutés attentivement. En 2012, alors âgé de 15 ans, le jeune homme est accusé par RTL d’avoir jeté des billes et des tomates sur une policière en fonction dans la rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, avec une bande de copains. Touchée à la joue, la policière fait un rapport, mais renonce à porter plainte et reçoit les plus plates excuses de Nicolas Sarkozy…

Sept ans après les faits reprochés, Louis Sarkozy nie et clarifie ce qu’il s’est passé. “C’est complètement faux de dire que j’ai visé des policiers. J’ai été élevé par des policiers. J’ai peut-être pris pour cible quelques voitures“, jure-t-il. Et d’ajouter, concernant la réaction de son père : “Mon père était livide, comme il aurait dû l’être, si c’était vrai. Mais j’ai réussi à le convaincre que c’était faux.

Pro-armes à feu et adepte de la rigueur militaire, Louis Sarkozy a dit tout le bien qu’il pense de ceux qui s’engagent dans la défense de l’État, à commencer par les gardes du corps de l’Élysée. “De l’âge de mes 4 ans jusqu’en 2012, lorsque mon père a perdu l’élection, je n’ai jamais pris une seule bouffée d’air frais sans l’escorte de gardes du corps. Et c’étaient des gars que je considérais comme mes parents. Je les ai vus autant qu’eux. (…) Les gardes du corps étaient toujours un grand signe de réconfort pour moi. Qui se permettrait d’intimider l’enfant qui a un tireur assis devant la classe qui l’attend ? Ils m’ont sauvé de plusieurs façons, des pressions sociales liées au fait de ne pas voir mes parents aussi souvent. Je n’aurais pas pu rêver de meilleurs modèles”, a-t-il déclaré.

Aujourd’hui, il se débrouille comme un grand et mène plutôt bien sa barque. Étudiant à l’Université de New York, le fils de Nicolas Sarkozy et Cécilia Attias a annoncé le lancement d’une nouvelle ligne de mocassins en collaboration avec la marque espagnole Boonper.

Weekend in New York with some tourists

Une publication partage par Louis Sarkozy (@sarko_junior) le

Click Here: new zealand blues jersey

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *