Sous le feu des projecteurs malgré elle, Julie Gayet est l’une de nos actrices françaises les plus secrètes. Vous voulez briller en société ? Voici 5 choses à savoir sur sa carrière…

© Bee Films

Elle a commencé sa carrière dans… Premiers baisers !

Comme d’autres de ses contemporains tels Guillaume Canet ou Hélène de Fougerolles, Julie Gayet est apparue au début des années 90 dans le monde merveilleux des sitcoms d’AB Productions. Dans un épisode de Premiers baisers, elle se fait draguer par le tombeur de ces dames, Luc (Christophe Rippert). Une petite casserole à savourer ci-dessous (merci à la Sitcomologie) :

Elle a remporté le prix Romy Schneider en 1997

5 ans après ce rôle, elle remporte le prix Romy Schneider qui récompense chaque année le meilleur espoir féminin du cinéma français. Elle l’obtient avant tout pour sa prestation dans le film Select Hotel de Laurent Bouhnik, où elle incarne une prostituée junkie.

 

Elle est une icône gay, militante !

Grâce à son rôle de lesbienne dans le long-métrage Pourquoi pas moi? qui traite du coming-out, et dans lequel elle joue la fille d’un grand toréro incarné par Johnny Hallyday, elle devient une icône gay pour toute une génération d’homosexuelles. Engagée, elle milite en faveur du mariage pour tous en 2013 et déclare : “Ouvrir le mariage et son corollaire l’adoption aux couples de même sexe mariés, comme le prévoit le projet de loi dans son périmètre actuel, est un pas vers la levée des discriminations dont sont aujourd’hui victimes les LGBT“. La même année, elle préside le jury de la Queer Palm remise à Cannes et attribuée à L’inconnu du lac.

 

Elle a été l’épouse de…

… Santiago Amigorena, un scénariste et réalisateur argentin, avec qui elle a eu deux enfants. On lui doit notamment les scénarios des premiers films de Cédric Klapisch Le péril jeune, Peut-être et Ni pour, ni contre (bien au contraire). L’homme a été par la suite en couple avec une autre actrice française : Juliette Binoche.

Elle est aussi productrice et réalisatrice

Julie Gayet a produit plusieurs documentaires, notamment Fix ME en 2010, sur le parcours de Raed Andoni, le “Woody Allen palestinien”. En 2009, elle produit son premier film, 8 fois debout, une comédie romantique où elle partage l’affiche avec Denis Podalydès. En 2013, elle prépare sa première co-réalisation, Cinéast(e)s, un documentaire pour Canal + qui questionne justement la place des réalisatrices dans le monde du cinéma. Une vingtaine d’entre elles se confient ainsi sur leur métier.

Lire la biographie de Julie Gayet

Voir notre playlist “5 romances de l’irresistible Julie Gayet”

Jean-Maxime Renault

Notre interview de Julie Gayet pour “8 fois debout” à découvrir ci-dessous :

Suivez-nous sur Twitter pour connaître l’actu ciné & séries d’AlloCiné Follow @allocine

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *