En marge du prime de Noël de Scènes de ménages, diffusé mercredi 19 décembre dès 21h sur M6, Claire Chust, qui incarne Leslie, la compagne de Léo, dans la série, a accepté de répondre aux questions de Purepeople.com. L’évolution du couple, son arrivée à l’antenne, les critiques… La comédienne se livre.

Qu’est-ce qui attend Leslie et Léo lors du prime de Noël ?

Il va y avoir plein d’aventures. On va fêter Noël chez ma mère dans la résidence en banlieue où a vécu Leslie. Léo va rencontrer sa belle-mère qui est un personnage avec un caractère spécial, qui est particulièrement rigolo. C’est plus un Noël freestyle que conventionnel. C’est un prime différent des épisodes habituels au niveau du tournage. On a fait ça en deux temps. Il y a une partie des images qui ont été tournées au studio, chez Leslie et Léo, et l’autre à l’extérieur dans le bâtiment où vit la maman. Ça nous a fait du bien parce que c’était la première fois qu’on mettait nos personnages en scène dans un cadre extérieur. Et puis on a donné la réplique à d’autres personnages aussi, Camille Lellouche qui joue ma super copine d’enfance et Anne Bouvier qui joue ma mère. C’était très riche comme expérience de tournage.

Racontez-nous votre arrivée dans la série…

Personnellement, c’est la production qui m’a contactée. J’avais déjà joué dans un ancien prime. J’interprétais un autre personnage. Ça c’était très bien passé. Du coup, là, ils m’ont fait passer des essais avec plusieurs garçons pour voir avec lequel je pouvais former un couple qui fonctionne. Et le feeling est bien passé avec Vinnie Dargaud. On était en condition de plateau, c’était très très stressant. On ne se connaissait pas encore et ça marchait bien dans le rythme, l’énergie… La production est vraiment très à l’écoute de nos attentes. Ils m’ont proposé une trame qui m’a tout de suite plu.

Comment avez-vous vécu les critiques lors de votre arrivée à l’antenne ?

On s’y attendait. On nous avait dit qu’au début, on se ferait un peu lyncher. Le temps que l’écriture se mette en place, qu’on s’adapte au jeu… Construire un personnage prend du temps. J’étais très apeurée au début et maintenant je prends tellement de plaisir. Je suis vraiment heureuse et épanouie. Ça tombe au moment où Audrey Lamy et Loup-Denis Elion partaient mais on les voit encore à l’image quand on arrive, ce n’était vraiment pas pour les remplacer. Ils sont irremplaçables. Au tout début, j’ai regardé les critiques puis j’ai arrêté. En fait, maintenant, les gens commencent à nous reconnaître dans la rue. Ils sont bienveillants et très gentils et donc ça suffit pour nous. Après, il y a forcément des gens sur internet qui ne sont pas contents… Ça fait partie du métier. Si on commence à pleurer à chaque fois qu’il y a un commentaire méchant, on arrête. On ne peut pas plaire à tout le monde, il y a des gens qui vont nous adorer, d’autres nous détester. Je pense que c’est très difficile de faire l’unanimité dans ce métier. Et puis les goûts changent, on peut s’apparenter plus à un couple puis un peu plus tard changer d’avis. Ce n’est pas grave pour moi si tout le monde ne nous aime pas.

Click Here: Warriors Rugby Jersey

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *