Le chanteur Didier Barbelivien est en deuil. Sa mère est décédée ce 19 septembre, après avoir souffert pendant de longues années de la maladie d’Alzheimer.

« La vieille dame est décédée sans reconnaître son fils adoré dans la nuit de lundi à mardi dernier ». C’est ainsi qu’Ici Paris annonce dans son édition du 27 septembre le décès de la mère de Didier Barbelivien, qui s’est longtemps battue contre la maladie d’Alzheimer. Un combat que le chanteur avait abordé dans ses morceaux, comme dans Les violons du passé, sorti cette année dans l’album Amours de moi. « Un jour on ne reconnaît plus rien, même les choses les plus familiales, y chante-t-il, On fait parti comme son prochain de la grande fête d’Alzheimer, on laisse les lumières allumées, on oublie le gaz en partant, comme disent les voisins affolés : ça devient franchement inquiétant ». Le soutien invétéré de Nicolas Sarkozy s’y adressait par ailleurs directement à sa mère : « Maman, maman, là-bas tu vas danser. Maman, sur les violons de ton passé. Ici, ici l’ardoise est effacée, ici, l’instant présent vite oublié, Là-bas, ta mémoire est ressuscitée ».

Endeuillé, Didier Barbelivien n’en oublie pas pour autant de profiter de la vie. Il a été aperçu dimanche 24 septembre aux Batignolles, « quartier de sa jeunesse », heureux de partager quelques instants plein de nostalgies avec des amis. Il fait aussi partie des ambassadeurs d’un nouveau club parisien.

Retour dans le quartier de ma jeunesse… Les Batignolles où je viens de croiser deux copains aussi fous que nous l'étions à l'époque…La preuve : ils ont installé un piano à queue au milieu du marché pour jouer à quatre mains des musiques qu'on a tant aimé ?

A post shared by Didier Barbelivien (@didierbarbelivienofficiel) on

Crédits photos : BESTIMAGE

Click Here: geelong cats guernsey 2019

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *