Bernard Lavilliers compte 21 albums dans son impressionnante discographie, le 22e est en cours de réalisation, à des milliers de kilomètres de la France. En plus d’être chanteur, Bernard Lavilliers est un sacré voyageur. C’est en Argentine, et plus précisément à Buenos Aires, que l’artiste de 72 ans trouve son inspiration et enregistre.

En couple depuis vingt-deux ans avec Sophie, marié depuis 2003, l’homme à la boucle d’oreille (oreille droite) a trouvé en cette artiste la femme idéale. La ravissante graphiste et sculptrice n’a jamais voulu d’enfant, un choix qui correspond parfaitement au besoin de liberté de Bernard Lavilliers.

Au cours d’un entretien publié par Paris Match le 17 avril 2019 – qui est allé jusqu’en Amérique latine pour les rencontrer –, Sophie Chevallier-Lavilliers dit de son époux “qu’il avait un vrai problème avec le fait d’être père“. Une confidence que le chanteur accepte et ne contredit pas : “Elle a raison.”

Click Here: state of origin rugby jersey

L’interprète d’On the road again se confie sur ses enfants. Il en a quatre, issus de différentes relations. Anne-Laure, née d’une première relation, Virginie et Guillaume (nés en 1972 et 1975 de sa relation avec Évelyne Rossel), et Salomé, née en 1987. Il a été marié de 1982 à 1983 à la bodybuildeuse Lisa Lyon, puis avec Jocelyne, puis avec Melle Li de 1984 à juin 1989. Autant d’unions qui n’ont pas été marquées par la naissance d’un enfant.

Il n’y a pas de place pour un enfant

Si les grandes réunions de famille ne sont aujourd’hui plus une priorité pour lui, et qu’elles n’arrivent même plus, Bernard Lavilliers se félicite malgré tout de les avoir mis “à l’abri“. “Ma fille aînée a près de 50 ans. Virginie et Guillaume vivent à Rennes et bossent dans la musique. Et Salomé, la petite dernière, veut être DJ. Elle est rentrée de New York, où elle était pour parfaire son anglais“, confie-t-il à leur sujet. Pourtant, si le chanteur a pensé à l’avenir, ses enfants “n’auront pas grand-chose à se partager.” “Tout ce que j’ai gagné, je l’ai réinvesti dans mes voyages. Bien sûr, j’ai mis Sophie à l’abri pour quand je ne serai plus là“, avoue-t-il. Se considérant comme chanceux d’avoir encore une voix qui lui permet d’être baryton, Bernard Lavilliers sait qu’il n’en sera pas éternellement ainsi : “J’espère au moins avoir huit belles années devant moi. Parce qu’il ne faut pas se leurrer : à 80 ans, je vais commencer à décliner.

Avec le recul, l’artiste engagé a conscience que la vie de famille ne lui a finalement jamais bien convenu. Ce qui a souvent pesé sur ses couples, notamment sur Évelyne, la maman de Virginie et Guillaume, qui “a assuré pour deux.” Pour son épouse Sophie, il ne fait aucun doute que sa vie se pense sans enfant. “Dans la vie actuelle de Bernard, il n’y a pas de place pour un enfant, c’est évident. Et c’est aussi peut-être ce qui nous a permis de tenir aussi longtemps. Avec une santé de fer, bien sûr“, confesse-t-elle.

Après avoir passé quinze jours en Argentine, Sophie Chevallier-Lavilliers est repartie à Paris pour préparer son l’exposition de son travail les 27 et 28 mai prochains au Salon des arts modernes.

L’intégralité du reportage consacré à Bernard Lavilliers et à son épouse est à retrouver dans Paris Match dans les kiosques le 17 avril 2019.

Mittie B Brack News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *